La laisse de mer : trésor du littoral calvadosien

Entre terre et mer, la laisse de mer est une bande qui marque le niveau de la haute mer.

Elle est formée par des algues, coquillages et autres éléments naturels échoués sur la plage par la force des marées. Considérée à tort comme un déchet, la laisse de mer est en fait un réservoir de biodiversité.

Sa préservation est devenue indispensable pour maintenir l'écosystème du littoral du Calvados.

Laisse de mer

press to zoom

Laisse de mer

press to zoom

La mouette rieuse fréquente assidument la laisse de mer, pour y capturer divers animaux.

press to zoom

Laisse de mer

press to zoom
1/11

Dans la laisse de mer, il y a...

LivretRP_2022_CPIE VdO_p4_web.jpg

Le cas du gravelot

Le Gravelot à collier interrompu, emblème de l'Opération Rivage Propre, est une espèce d'oiseau protégé à l'échelle européenne, dont quelques dizaines de couples tentent chaque année de nidifier sur les plages calvadosiennes après un périple depuis l'Afrique ou l'Europe du Sud.

La femelle pond ses œufs entre avril et juillet, directement sur le sol, en partie supérieure  des plages, là où s'accumulent des éléments naturels constituant la laisse de mer d'équinoxe (déposée lors des très grandes marées de mars-avril).

Généralement au nombre de 3 (photo ci-dessous), ces œufs se confondent tant avec leur environnement qu'ils sont souvent écrasés par les promeneurs ou lors d'opérations de nettoyage des hauts de plage.

Le nettoyage mécanique est le plus impactant pour cette espèce menacée car, en plus du fort risque d'écrasement des œufs puis des oisillons, il élimine la laisse de mer et, avec elle, les nombreux petits invertébrés (puces de mer, insectes,...) constituant la ressource alimentaire du gravelot.

Préserver la laisse de mer sur des secteurs patrimoniaux, c'est donc préserver cet oiseau emblématique dans le Calvados et favoriser de nombreuses autres espèces animales et végétales, se développant sur les hauts de plage.

Gravelot male Hermanville juin19 AP web.

Après 3 Plans Régionaux d’Actions en Normandie consacrés au Gravelot à collier interrompu, le Groupe Ornithologique Normand (GONm) assure depuis 2021 la coordination générale (récolte de l’ensemble des données d’observation, harmonisation des protocoles...) d'un vaste programme s'étendant jusqu'aux Hauts-de-France et concernant également le Grand gravelot, le Petit gravelot et l'Huîtrier-pie.

Ce programme inclus le recensement et suivi des populations, l'évaluation du succès de la reproduction, la mise en place de systèmes de protection des nids, et l'information et la sensibilisation des usagers.

​Pour vous impliquer bénévolement dans ce programme (recensements, protection des sites, …), il faut contacter le GONm : eva.potet@gonm.org

Session-découverte-Gravelot-RP-CALE-GONm-juin-21-BP-(10).jpg

L'écosystème de la laisse de mer

Livret Guide pratique RP CPIE VdO p8 web.jpg

Ne pas confondre laisse de mer et marée verte !

Bien connues dans certaines baies bretonnes, les marées vertes proviennent de la prolifération, en pleine eau, d'algues vertes  (l'Ulve armoricaine  en particulier) suite à un excès de nitrates apportés par les rivières.

Au printemps et en été, quand la température de l’eau augmente, leur capacité à se multiplier à partir d’un simple fragment en suspension dans l’eau leur permet de se développer jusqu’à envahir le milieu et se déposer en couche épaisse sur la plage.

En séchant, les lames d’ulves situées en surface forment une croûte empêchant l’air de pénétrer dans les couches inférieures. C’est alors que  la décomposition dans le milieu anaérobique ainsi créé produit un gaz dangereux pour la santé des hommes et des animaux : le sulfure d’hydrogène, à odeur d’œuf pourri caractéristique.

Pour en savoir plus

Marée_verte_-_Ulva_Armoricana_-_en_nord_

Ressources de l'Opération "Rivage Propre"